strange-factory

strange-factory

Space invaders: Diorama "Les Envahisseurs" par Thierry Smets Huguet

Thierry les a vu. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, alors qu'il cherchait une idée de diorama.
Cela a commencé par une auberge abandonnée, et par un homme assez motivé pour reconstituer une scène mythique du petit écran.
Cela a commencé par la modification d'un kit Monogram.
Maintenant, Thierry sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont investi son diorama, grâce auquel il convaincra le monde de son talent de maquettiste! 

L'américain moyen qui découvre en ce mois de Janvier 1967 cette toute nouvelle série au travers de sa petite lucarne, était loin de se douter qu'elle ferait encore parler d'elle plus de 40 ans plus tard!
Titillant nos peurs de la déliquescence de la famille, de la société, et plus largement de l'humanité toute entière, la série conçue par Larry Cohen a su traverser les générations, et inspirer (pour ne pas dire alimenter!) des dizaines de shows télés, et autant de films.

hebergeur image

Thierry, notre nouvel invité, en bon fan de cette série qui assura une certaine dignité à un genre alors quelques peu maltraité ("2001, l'odyssée de l'espace", film qui légitima définitivement la science fiction, ne sortira que 1 ans plus tard!), se mit en tête de réaliser un diorama de la scène par laquelle tout débute dans la série. 
Passionné de science fiction depuis toujours, et maquettiste autodidacte depuis de longues années, Thierry a commencé, pour matérialiser son nouveau projet, par acquérir la pièce maîtresse du diorama : La soucoupe volante des vils envahisseurs!
Édité pour la première fois par la mythique et oh combien regretté société Aurora, les moules furent cédés à Monogram, qui la commercialisa à grande échelle.

hebergeur image

Seconde étape, et pas la moindre, réunir une documentation riche et abondante, afin d'être au plus prêt de la scène originale. Pour ce faire, tout est bon : Captures d'images, magazines, forums de fans...

hebergeur image

Étape suivante, se procurer la voiture du héros, David Vincent. Après de longues et fastidieuses recherches sur le net, Thierry mit la main sur une reproduction du véhicule. Pointilleux comme ce doit être un bon maquettiste, il la modifia pour qu'elle s'approxime le plus fidèlement possible à celle de ce premier épisode de cette série aujourd'hui culte.

hebergeur image

Après l'avoir complément démonté et repeinte aux couleurs de l'originale, Thierry s'appliqua copier la plaque d'immatriculation du véhicule. Mais il n'arrêta pas là sa recherche de surdétaillage. Il alla jusqu'à poser des fibres optiques dans les cavités qu'il perça en lieu et place des phares! Pour les puristes maniaques, les feux arrières ne font qu'à peine 0,1 mm de diamètre. Quand on vous dit pointilleux!!

hebergeur image

Puis Thierry s'attaqua à la pièce principale de son diorama, à savoir la soucoupe des méchants visiteurs extra terrestres qui ne font qu'à chercher à nous asservir.
Pour notre maquettiste, il était hors de question de monter le kit Monogram tel qu'il était proposé dans sa boite! Tout comme il n'était même pas envisageable de priver le vaisseau d'effets lumineux. Type d'effet dont Thierry est vite devenu expert. 
Il débuta sa customisation en découpant le propulseur central du vaisseau.

hebergeur image

Qu'il remplaça par...une grille de climatiseur!

hebergeur image

Il couvrit ensuite la grille d'une carte plastique transparente(platicarte), peinte en rouge translucide.

hebergeur image

Thierry remplaça également les cinq propulseurs par de petits globes transparents, teinté en vert. Il câbla le tout, et raccorda les diodes qui allaient donner à ce kit standard du commerce une toute autre dimension! 


hebergeur image
hebergeur image

Qui dit diorama, dit...? Décor!!! personne ne suit, c'est un vrai plaisir!!
A partir de quelques photos éparses, Thierry  reconstitua le "Bud diner", le restaurant devant lequel atterrit le vaisseau E.T, ainsi que son environnement proche.  Devant si peu de documentation, il dût faire preuve d'imagination, sans pour autant trahir le matériaux de base. Un vrai travail d'équilibriste en somme!
Il se sorti pourtant haut la main de cette épreuve. Comme en témoigne les photos qui suivent.

hebergeur image
hebergeur image
hebergeur image

L'esprit pratique, Thierry se servi de l'intérieur du restaurant pour y cacher la pile alimentant les diodes et fibres optiques, et l'interrupteur. Le toit du "Bud Diner" est donc amovible. 

hebergeur image
hebergeur image

Voilà finalisé un diorama qui pourra être fièrement exhibé lors de salon de la maquette. Comme celui du "Model show 2012" d'Avignon, durant lequel la Strange Factory aura la joie et  l'honneur de partager son stand avec Thierry. Souhaitons qu'il "envahisse" le stand de vos serviteurs de nombreux autres dioramas et maquettes du même calibre que celui ci.
Rendez vous donc le 3 et 4 novembre 2012 au parc des expositions d'Avignon.




16/08/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi